fbpx
Sélectionner une page

La carrière d’une Ambassadrice Balletto Dance Shop

La carrière d’Anaïs Suchet

Bordelaise, Anaïs Suchet débute la danse à l’âge de 4 ans. Elle intègre le C.N.R. de Bordeaux à 8 ans et y poursuivra tout son cursus jusqu’à l’obtention de son diplôme d’études Chorégraphiques avec les félicitations du jury à l’unanimité. En parallèle, elle se perfectionne auprès de Martial Bockstaele, Danseur Etoile, artiste invité à l’international, professeur invité dans de Grandes compagnies et Maître de Ballet à l’Opéra National de Bordeaux. Elle décide de poursuivre sa formation, sur Paris, auprès de Floriane Blitz, Andrzej Glegolski, Wayne Byars et Éric Camillo.

En 2011, elle intègre le VM Ballet à Toulouse où elle travaille avec le chorégraphe résident Matthew Madsen.

En 2015, elle intègre le Palais d’Hiver Saint-Pétersbourg Ballet avec lequel elle participe à la production « Le Petit Prince » en hommage au 70e anniversaire de la disparition de l’écrivain avec le soutien de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry. Elle participe aux programmes télévisés « Prodiges » sur France Télévision de 2015 à 2017, ainsi qu’au « Grand Concert » diffusé en direct du Stade de Lille.

Après avoir travaillé dans ces productions auprès du chorégraphe François Mauduit, il lui propose d’intégrer sa propre compagnie en 2015.

François Mauduit a dansé à l’international et a été danseur au sein du Béjart Ballet Lausanne sous la direction de Maurice Béjart qui l’inspira tout au long de sa carrière de danseur et de chorégraphe. La compagnie François Mauduit (CCFM) se produit en France, en Europe et au Mexique, au travers du répertoire du chorégraphe alliant les grands ballets classiques ainsi que ses propres créations.

Portrait d'Anaïs Suchet

Anaïs aura l’opportunité d’y interpréter les rôles de Cupidon et Mercedes dans Don Quichotte, les quatre Petits Cygnes ainsi que la variation de la Danse Russe dans l’acte III du ballet « Un Lac, des Cygnes », la Sylphide, Hommage à Petipa et Aurore dans « La Belle au Bois Dormant ». Elle participe aux créations telles que Carmen, la Dame de Pique, les Quatre Saisons, Boléro et Sacre du Printemps, Casse-Noisette et Luminaissance. Les danseurs auront l’honneur d’être la première compagnie en France à interpréter avec l’autorisation du George Balanchine Trust, la célèbre « Valse Fantaisie » de George Balanchine remontée par Nanette Glushak, danseuse au New York City Ballet sous la direction de George Balanchine. Sa carrière est mondiale, soliste à l’American Ballet Théâtre, elle dansera auprès de célèbres partenaires comme Mikhail Barishnikov…, deviendra directrices de nombreuses compagnies et depuis 1987, elle est chargée de la transmission du répertoire Balanchine.

En septembre 2019, Anaïs rejoint la B&M Compagnie sous la direction artistique de Manon Bastardie, soliste du Ballet National de Marseille dirigé par Emio Greco et Piter Scholten. Elle y interprète les créations de la chorégraphe dans Horizons, Tchaïkovsky, Silence, Give up, If I Loose You. Elle est également intervenante auprès de la B&M (Junior Compagnie) et assistante Chorégraphique.

En janvier 2020, elle intègre la Compagnie Illicite Bayonne pour la production « Eden » sous la direction artistique de Fἀbio Lopez, danseur du Malandain Ballet Biarritz.

En Août 2020, elle rejoint la CIE Estelle Danvers dans laquelle elle interprète les pièces BeBach, les Indes Galantes, Solos et Duos, Man That Is Born Of Woman. Actuellement, elle participe à la nouvelle Création « La Reine Transparente ».

Anaïs est une danseuse polyvalente qui parallèlement travaille avec le « La Fayette Ballet » retraçant la vie du Marquis de La Fayette, la troupe se produit en France et aux Etats-Unis. Elle participe à de nombreux spectacles lyriques produits par ATL Productions depuis plus de dix ans. Depuis quelques années, elle a intégré la revue « Foll Aventure » dirigée par Fabienne Renaud.

Depuis septembre 2020, Anaïs est Ambassadrice BALLETTO DANCE SHOP.

Anaïs Suchet en train de danser

La B&M Compagnie

La B&M Compagnie sort des sentiers battus en générant sa propre identité à travers une danse représentant les fondamentaux du classique tout en se créant une propre identité chorégraphique à travers une écriture contemporaine. La compagnie associe donc différents types de danses alliant performances techniques et expression moderne. Elle a pour objectif de s’ouvrir à un large public afin que chaque émotion et chaque histoire puisse être reconnue et pleinement vécue.

En septembre 2019, Anaïs rejoint la B&M Compagnie. Elle danse alors diverses pièces du répertoire de Manon Bastardie: Horizons, Tchaikovsky, Give up, Silence, If I loose you.

Anaïs est également embauchée en Septembre 2019 dans l’équipe pédagogique de la B&M2 junior Compagnie pour assister la chorégraphe et directrice, Manon Bastardie dans les répétitions des spectacles. Elle y joue alors un rôle prépondérant de par son expérience professionnelle auprès de la jeunesse. Son ouverture d’esprit et sa volonté de prendre soin et conseiller ces jeunes artistes font d’elle un élément incontournable de l’équipe pédagogique de notre jeune compagnie.

Manon Bastardie, chorégraphe de la B&M Compagnie, de par sa jeunesse redonne de la fraicheur et apporte un œil jeune et novateur à la danse néo-classique et contemporaine. De par son expérience dès l’âge de 19 ans dans une des plus grandes compagnies de danse, elle détient une approche moins violente et plus proche de ses danseurs. La jeune femme, pleine d’énergie et d’ambitions semblerait avoir un don pour la création artistique puisqu’elle a commencé à chorégraphier ses propres solos dès l’âge de 17 ans. C’est rempli de nouveautés et d’inspiration qu’elle se lance dans la B&M Compagnie.

Ses créations se composent alors de contemporain mais aussi de classique et néo-classique : la Pluridisciplinarité étant le plus grand allié de notre langage.

La jeune femme née à Albi, débute la danse à l’âge de 5 ans et quitte sa ville natale à 13 ans pour intégrer l’Ecole Nationale Supérieure de danse de Marseille. Elle y fera ses classes en horaires aménagés durant trois années pour ensuite intégrer le VM Ballet à Toulouse où la scène est prépondérante. Elle obtient son premier contrat professionnel au jeune âge de 19 ans avec le Ballet National de Marseille sous la direction de Emio Greco et Peter Scholten. Durant deux années, elle y rencontrera un grand nombre de personnalités importantes du monde la danse (anciens danseurs de grands chorégraphes comme W.Forsyth et A.Preljocaj). Elle aura également la chance de danser de nombreux rôles de corps de ballet mais aussi de solistes dans les créations de Emio Greco et Peter Scholten (« le corps du ballet national de Marseille », «extremalism »,
« momentum », « boléro », « pointless ».

Estelle Danvers et la compagnie Estelle Danvers

Formée au Conservatoire de Bordeaux, Estelle Danvers a travaillé avec de nombreux chorégraphes dans sa carrière d’interprète, elle a aussi beaucoup dansé dans des spectacles musicaux et lyriques. Elle en a gardé un goût prononcé de l’éclectisme et de la diversité – elle aime explorer des univers variés (notamment musicaux) et également mêler la danse avec d’autres disciplines : chant et théâtre surtout.

Chorégraphe pour des opéras et autres spectacles musicaux depuis plus de 10 ans, elle signe ses premières créations personnelles avec Patchwork, dont la première est donnée en 2017 au Café de la Danse à Paris : un ensemble de plusieurs pièces pour 9 danseurs, d’une durée de 20-25 minutes chacune.

Anaïs Suchet qui danse

Elle y explore différents univers : par exemple, pour BeBach, elle fait appel à un comédien pour guider les danseurs sur l’interprétation des personnages qu’elle a imaginé ; pour Retro, elle utilise une chanson de Jacques Higelin ou encore la voix de Jean Gabin.

Dans le programme de Solos et Duos créés en 2020, une chanteuse lyrique accompagne l’une des danseuses sur la musique de Casta Diva.

Dans la création 2021, La Reine Transparente, cette chanteuse lyrique ainsi qu’un Violoncelliste accompagneront les 6 danseurs.

Pour cet été est programmé un Requiem de Mozart par 6 danseurs et un quatuor à cordes.

La chorégraphie a toujours été une évidence pour Estelle et son parcours d’interprète lui a permis de façonner son langage : une gestuelle instinctive et fluide dans une énergie contemporaine (en gardant une esthétique néoclassique par les lignes, la musicalité, le rapport au public). L’émotion est au cœur de son travail, pour Estelle, ce qui est important, « c’est de transcrire une émotion par le mouvement, laisser venir des sentiments parfois enfouis sous la surface et les raconter en espace. Peu importe le langage, peu importe la technique, ce qui compte c’est l’intention, c’est l’histoire, c’est le vécu ! Ce qui compte c’est la danse et le danseur. A cet instant précis où il se livre sans pudeur, le reste n’a plus d’importance. »

Les danseurs sont très importants pour Estelle, car c’est à travers eux que le propos chorégraphique prend tout son sens. Grâce au mélange de formation classique solide et d’expériences variées de ses interprètes, elle peut s’éloigner de l’académisme et les amener à son propre langage.

Au sein de la Compagnie, Estelle est accompagnée de Laetitia Antonin, son assistante, avec qui elle a partagé la scène pendant longtemps.
Pour l’administration et la logistique, elle s’appuie sur Marion Bonnet, qui est aussi la photographe de la Compagnie.

Les projets de la Compagnie pour 2021 :

  • Création de La Reine Transparente,
  • Diffusion des Solos et Duos,
  • Projet d’éducation culturelle et artistique sur le Boléro de Ravel, avec 3 classes de primaires de la ville de Colombes,
  • Création d’un Requiem de Mozart dansé avec un quatuor à cordes (Quatuor Adélys).

*BALLETTO DANCE SHOP est le fournisseur officiel des Compagnies de Danse citées dans ce Blog.

Plus de lecture…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique